DALAI LAMA STRASBOURG 20016

DALAI LAMA STRASBOURG SEPTEMBRE 2016

Samedi 17 septembre 2016

de 8:30 à 12H et de 13 à 16H

nagarjuna17  Enseignements sur le texte de Nâgârjuna

(moine, philosophe, écrivain bouddhiste indien, fondateur de l’école Madhyamaka , 150/250 après JC))

« Le commentaire de l’Esprit d’Eveil »
(skt. Bodhichittavivarana, tib. Byang chub sems ‘grel)

Nâgârjuna est le fondateur de ce que l’on appellera la « vue profonde » du Madhyamaka. Il a joué un rôle essentiel dans l’explication et la propagation des enseignements sur la Voie médiane. Pendant plus de mille ans, sa tradition fut entretenue par une série de maîtres et de commentateurs exceptionnels tels que Shântarâkshita et Kamalashîla qui introduisirent les enseignements de la Voie médiane au Tibet.

Dans le texte que le Dalai Lama va expliquer à Strasbourg « Le commentaire de l’Esprit d’Eveil« , Nâgârjuna expose sous forme condensée toute la profondeur des enseignements du Bouddha.

Le texte présente le développement de l’Esprit d’Eveil sous ses deux aspects, conventionnel et ultime. Cette exposition concorde avec les soutras bien que le texte lui-même soit issu du tantra de Guhyasamaja, qui traite de l’indivisibilité des deux vérités, relative et absolue.

  • Visant à réfuter les vues extrêmes de l’éternalisme et du nihilisme, Le Commentaire de l’Esprit d’Eveil insiste non seulement sur l’aspect
  • absolu,
  • la vacuité ou
  • production interdépendante, mais également sur l’importance des aspects relatifs ou conventionnels de
  • l’Esprit d’Eveil, tels que
  • l’altruisme et l’aspiration profonde des boddhisattvas au bien des êtres.

« Tayatha gaté gaté paragaté parasamgaté bodhi soha ! »

« Allez, allez, allez au-delà, allez complètement au-delà,

soyez enraciné dans la terre de l’Eveil ! »

 

  • Allez, (par la Voie de l’acquisition)
  • allez, (par la Voie de l’Union)
  • allez au-delà (par la Voie de la médiation, de la visualisation)
  • enraciné dans la terre de l’Eveil (Victoire de la Bouddhéité)

 12022210073973018

  • Le Dalai lama témoigne de la nécessité, pour lui, de 4O années d’étude, de réflexion,  pour arriver à une compréhension de la Vacuité. Toute désignation est un nom, donc vide, creux. La vacuité n’est pas l’absence de choses, elle est la nature même des choses.
  • Face à la colère, lorsqu’on a compris qu’il n’existe pas de moi qui se mette en colère, puisque « moi » est une désignation, donc vide, on peut mettre la colère à distance. De forts parallèles avec la physique quantique.

 

 

 

Commentaire p.10

« Libre de la dualité du sujet et de l’objet

liée aux agrégats, aux domaines

et aux sources de perception,

Eux-mêmes dénués

de toute existence réelle,

les choses n’ont pas de soi

et en cela sont égales.

Notre esprit n’est donc jamais né :

Telle est la nature de la vacuité. »

 

  • Les agrégats = les choses substantielles
  • Dualité : pas de dualité, de séparation, interdépendance, pas d’existence propre, atman : le vrai Soi, par opposition à l’ego.
  • L’esprit est non duel, aucun phénomène n’a d’existence propre, ultime, il apparaît et c’est tout.
  • C’est l’ignorance qui engendre la souffrance. L’attachement à l’identité des phénomènes. La vérité ultime réside dans la conscience au-delà de l’attachement  sujet à l’objet.
  • Se libérer de l’attachement par un travail calme de son intérieur, une pratique de la vision pénétrante de la réalité des choses et de leur impermanence.
  • La Vacuité est la nature du Dharma, l’absence de soi, pas d’attachement à notre Ego.

 

je-me-suis-enfin-decide-a-faire-mon-vide-7887406

« Le Vide est la forme

La forme est le vide. »

(p56)

  • Le Vide est la forme (pas de nihilisme)
  • La forme est le vide (pas d’attachement)
  • Le Karma : éléments, états mentaux perturbateur, proviennent des pensées erronées, comme celles de l’attachement à la réalité des choses. Ce ne sont que des fabrications mentales, élaborations mentales. Comprendre la vacuité permet de se libérer des élaborations mentales fausses, d’arrêter ce cycle.
  • L’antidote à la fabrication mentale erronée est la compréhension de la nature et du sens de la Vacuité.
  • Éliminer l’attachement à la permanence pour pratiquer la solidité et le réalisme de la Voie du Milieu, pour ne tomber dans aucun extrême.
  • La Vacuité n’est pas le néant, c’est l’absence de quelque chose, vide d’existence propre.

Comme les bienheureux bouddhas

et les grands bodhisattvas

engendrèrent l’esprit d’Éveil,

moi aussi, pour libérer les êtres

qui n’ont pas été libérés,

délivrer ceux qui ne sont pas libres,

réconforter ceux qui manquent de réconfort

et faire en sorte que ceux qui n’ont pas atteint

l’au-delà de la souffrance y parviennent,

désormais et jusqu’au cœur de l’Éveil,

je vais engendrer

l’esprit du grand Éveil

  • Le Présent n’existe pas de façon pure, il dépend du Passé, il n’a donc pas d’existence propre, interdépendance, cause, résultat, effet.
  • On ne peut pas nier son existence, mais s’interroger sur son existence, elle n’est pas absolue, seulement une apparence, une étiquette.
  • Le Présent n’a pas d’existence propre.

Sans caractéristiques et sans naissance,
Ils n’existent pas et aucun langage
ne peut les décrire :
l’esprit d’Éveil et l’Éveil ont
le même caractère que l’espace.

De tous temps, tous les bouddhas
Et les êtres aimants, ces grands êtres
Qui trônent au cœur de l’Éveil,
Savent que la vacuité est pareille à l’espace

 

  • L’Esprit d’Eveil peut être relatif ou ultime, lorsqu’il sera libéré de tout attachement.
  • La Voie médiane est la Voie.
  • Deux voiles nous obscurcissent la vue :
  1. les facteurs mentaux perturbateurs et
  2. la perception erronée des phénomènes
  • La conscience est comme un flot, une somme de moments successifs de consciences, dénuées d’existence propre. Comme les nuages dans le ciel qui se dissolvent dans la vacuité, l’espace, l’illusion.
  • Se libérer de  l’attachement aux objets et aux sujets, et les considérer comme des phénomènes sans existence. C’est-à-dire libérer les êtres de la souffrance. L’attachement à soi est nocif, l’attachement à autrui est nocif aussi.
  • Utiliser son intelligence pour  transformer ses émotions.
  • La Sagesse, la Foi, la Connaissance, ces 3 éléments sont nécessaires pour avancer sur la Voie.
  • Etudier et pratiquer, c’est le coeur du Dharma, se détacher de son  attachement aux choses. Ériger des temples est VAIN, cela ne suffit pas.

phoca_thumb_l_apprendre_et_apprendre_pour_comprendre

 COMPRENDRE est plus utile.

Sans CONNAISSANCE on n’avance PAS !