LES EXERCICES D’ACTIVATION DU NERF VAGUE

 

Apprenez à  RESPIRER  correctement.

mémoire

Voici les étapes à suivre pour respirer correctement selon le docteur Navaz Habib :

– asseyez-vous bien droit sans vous adosser

– faites une expiration profonde pour bien chasser l’air de vos poumons

– posez votre main droite sur votre poitrine et votre main gauche sur votre ventre juste au-dessus du nombril

421673-degonfler-son-ventre-grace-au-yoga-953x0-2

– inspirez profondément par le nez pendant 5 à 7 secondes en gonflant uniquement le ventre

– retenez votre respiration deux à trois secondes

– expirez par la bouche pendant 6 à 8 secondes en dégonflant bien votre ventre

– bloquez votre respiration à la fin de l’expire pendant 2 à 3 secondes

– répétez cette respiration pendant au moins cinq minutes par jour. Si vous le pouvez vous pouvez le faire plusieurs fois par jour et vous obtiendrez de meilleurs résultats.

Si vous voulez approfondir cette respiration abdominale, vous pouvez aller plus loin et essayer la méthode Wim Hof www.wimhofmethod.com

Vous savez c’est cet homme qu’on appelle « l’homme de glace » qui fait des exercices de respiration pour résister au froid extrême !

https://youtu.be/tybOi4hjZFQ

Pour alcaliniser le corps : 

 

 

 

Vous avez respiré, CHANTEZ  maintenant !

 

Nous ne sommes pas des cigales, cependant le chant fait partie des techniques volontaires qui peuvent activer les muscles laryngés.

Lorsque vous chantez, ou que vous fredonnez, vous activez les muscles laryngés qui reçoivent des signaux directement des branches laryngées du nerf Vague.

 

Vous connaissez tous le fameux « OM » considéré comme le son sacré chez les bouddhistes qui l’utilisent pour créer une vibration profonde dans leur gorge lorsqu’ils la chantent. Vous pouvez le faire tout seul ou bien en collectivité. Vous serez transformés par cette vibration profonde considérée comme la résonance divine primordiale.

Ce son permet de contrôler votre respiration, de calmer le mental, de vous centrer et de vous détendre en profondeur. Une vraie méditation. Des études ont démontré qu’il améliorait la digestion et faisait baisser les taux d’inflammation dans le corps. Ce serait dommage de s’en priver.

Alors, chantez sous la pluie, chantez sous la douche, chantez dans votre voiture et amusez-vous à prolonger le plus longtemps possible votre « OM ». Vous n’en serez que plus détendus et votre nerf vague s’en portera à merveille.

 

Faites des GARGARISMES

téléchargement (11)

Voici un geste que l’on peut faire au moins deux fois par jour lorsque nous nous lavons les dents.

Pour se gargariser, il suffit de prendre une gorgée d’eau et de la faire rouler au fond de sa bouche en émettant un son, sans l’avaler.

 Ce geste nécessite l’activation des trois muscles pharyngés situés à l’arrière de la gorge.

Il stimule le nerf vague à travers une activation musculaire.

 Plus vous le ferez avec vigueur, plus votre nerf vague sera activé et enverra des signaux depuis son noyau situé dans le tronc cérébral ce qui activera d’autres noyaux adjacents à mesure qu’il se renforcera.

Cela vous fera peut-être pleurer car ce gargarisme va stimuler votre noyau salivaire supérieur et provoquer des larmes. Cela veut dire que vous faites bien votre gargarisme.

Pourquoi ne pas mettre un peu de sel d’Himalaya dans votre eau afin de lutter contre les bactéries buccales indésirables ?

Le yoga, la méditation, les séances de Pilate contribuent également à stimuler le nerf vague de façon optimale.

 

RIEZ  à gorge déployée

images (5)

Il y a de plus en plus d’ateliers du rire car on a observé que le rire était excellent pour la santé.

En effet, lorsque nous rions de bon cœur, nous mobilisons notre DIAPHRAGME et entraînons notre capacité à contrôler notre fréquence respiratoire et à la normaliser.

 

ECOUTEZ  de la musique, mais pas d’importe laquelle.

Une étude a montré que la musique de Mozart pouvait améliorer la fonction parasympathique.

Ces recherches ont été confirmées par d’autres études menées auprès d’enfants épileptiques chez qui l’écoute de Mozart, en particulier

 

la sonate pour deux pianos en ré majeur KV 448,

 

 

entraînait une diminution de la récurrence des cris et des modifications cérébrales.

D’autres musiques ont certainement cet effet, mais elles n’ont pas été étudiées.

À vous de voir celles qui vous mettent dans un état de relaxation et de bonheur intense !

 

 

N’oublions pas L’ALIMENTATION

Si l’on veut améliorer spécifiquement le fonctionnement de notre nerf vague, il était essentiel de manger des aliments contenant des nutriments favorisant la production d’acétylcholine.

L’acétylcholine est le principal NEUROTRANSMETTEUR  utilisé par le nerf vague.

Lorsque son taux est trop faible, cela peut inhiber la signalisation vagale.

Certains aliments favorisent la production d’acétylcholine. Ils sont riches en choline.

Il s’agit des œufs, des abats de qualité comme le foie de veau, de poulet ou de dinde et la lécithine de soja. 

Le jeûne séquentiel peut être également un outil efficace pour améliorer la variabilité de la fréquence cardiaque.

L’exercice physique régulier permet d’élever la fréquence cardiaque en augmentant le stress corporel. Il doit être de courte de durée pour améliorer l’activité du nerf vague.

Il y a encore d’autres méthodes permettant de stimuler le nerf vague.

Ce sont en général des médecines fonctionnelles et énergétiques comme l’acupuncture, l’auriculothérapie, la chromatopuncture, la réflexologie, l’activation lymphatique, la chiropractie, l’ostéopathie, le shiatsu,  etc.

Je vous invite à lire le livre « Activez votre nerf vague » qui est une mine d’informations ! Vous ne le regretterez pas !

Portez-vous bien et respirez !

« Activez votre nerf vague » du Docteur Navaz Habib aux éditions Thierry Souccar

 

 

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail