SALUER LA RATE

SALUER la RATE et le PANCREAS

et

Se DESOPILER LA RATE!!!

 

La RATE

se définissait il y a quelques siècles,  et selon les anciens docteurs

comme un organe qui sécrète la bile noire, ou atrabile

cause de chagrin et de mélancolie.

Pour se désengorger la rate, le seul remède serait de rire, rire à gorge déployée.

Cette expression française a vu le jour au XVIIème siècle

sous la forme s’épanouir la rate signifiant rire tout son saoul.

Le verbe s’épanouir sera remplacé par

se désopiler au XVIIIème siècle

qui est le contraire d’opiler signifiant boucher.

N’OUBLIEZ PAS DE vous

DESOPILER LA RATE:)):):

 

Lorsqu’une personne est très ­inquiète, on dit parfois qu’elle

«se met la rate au court-bouillon». 

Cette expression, apparue dans le courant du XXe siècle, tire son origine de l’Antiquité.

Puis, la rate est progressivement ­­devenue le symbole des humeurs, bonnes ou mauvaises.

Au Moyen Age, on disait par exemple «se ­­décharger la rate» quand on laissait éclater sa colère, ou «se dilater la rate» lorsqu’on rigolait.

C’est enfin le très imaginatif San-Antonio, alias Frédéric Dard, qui a eu l’idée de «cuisiner» cet organe, dans son roman intitulé La rate au court-bouillon, publié en 1965.

L’expression a alors été reprise dans l’argot, puis dans le langage courant.

 

« Dans le cas de ‘courir comme un dératé’, l’explication est plutôt simple. 

Durant l’Antiquité, on était persuadé que la rate était une gêne pour la course. Celui à qui on avait ôté la rate pouvait donc ensuite courir comme un dératé. Cette idée que la rate est inutile va perdurer à travers les siècles.

Mais en 600 après Jésus Christ, les choses changent et une nouvelle hypothèse émerge : la rate est le centre du rire, selon l’ecclésiaste Isidore de Séville.

 Dès lors, si on la retire, on perd le sens de l’humour. Une nouvelle expression va alors naître quand une personne rit à gorge déployée. On dit qu’elle se dilate la rate.

Quelques centaines d’années plus tard, au 14ème siècle, nos connaissances évoluent et la rate est considérée comme le réceptacle de la mélancolie. Une hypothèse que l’on doit à Henri de Mondeville, le chirurgien du roi Philippe IV dit « le bel » (1268-1314).

D’ailleurs, en latin la rate se dit splen, et esplen en ancien français. Cela vous rappelle quelque chose ? C’est tout à fait normal, puisque c’est à partir de cette racine latine que se forge le mot ‘spleen‘. Ce dernier est donc un anglicisme d’origine française qui a eu ses lettres de noblesse avec le poème du même nom de Voltaire, ou encore Les fleurs du mal de Charles Baudelaire. »

 

au Québec deux expressions:

« Se mouiller la rate. » pour boire des boissons alcoolisées.

et

« En avoir sur la rate. » pour être en colère.

 

 

En Médecine Chinoise Traditionnelle, La Rate est organe empereur de l’intersaison.

Période de transition,   dénommée l’intersaison ou la « 5ème saison ».

Reliée à l’élément Terre et au couple d’organes-entrailles Rate/Estomac, elle est essentielle car elle permet à notre corps et esprit de se préparer pour la prochaine saison.

La RATE abrite la pensée « YI » et correspond à la réflexion, aux études, à la concentration et à la mémorisation mais aussi à la « rumination » :

celui qui pense trop, surmène son intellect, s’inquiète en permanence, a du mal à se décider.

 

Donc si vous vous inquiétez, pensez à rire très fort

 

ajax loader

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Aller au contenu principal